Slave Education Index du Forum
 
 
 
Slave Education Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Uriel Carrington

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Slave Education Index du Forum -> Hors Rp -> Archives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Uriel Carrington
Professeurs

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 8
Localisation: Dans sa classe avec ces bouquins surement

MessagePosté le: Sam 25 Juil - 14:01 (2009)    Sujet du message: Uriel Carrington Répondre en citant

 

***
Nom: Carrigton
Prénom: Uriel
Surnom: N'en a pas pour le moment

Âge: 25 ans

Nationalité:
Anglaise
Rang: Professeur de litterature
Sexualité: Homoseuxuel- Ambi
*** 


Physique: (5 lignes pleines minimum) 


Uriel possède une carrure imposante et musclée, laissant apercevoir les muscles puissants et saillants de son torse. Ses épaules sont larges en opposition avec ses hanches qui se veulent plutôt fines. Il mesure 1m95  pour 90 kilos de muscles. Sa peau est pale, et ses cheveux bruns et longs encadrent délicatement son visage venant terminer leur parcours au milieu de son dos. Il ne les attache que très rarement, mais lorsque l'obligation se fait ressentir il préfère les attacher en catogan, ceux-ci sont d'une extrême douceur et finesse ce qui donne un aspect encore plus irréel à la personne de Uriel. Ses yeux sont gris perles, devenant de temps à autre orageux. Ce regard semble vous sonder de l'intérieure à la recherche vos moindres peurs et inquiétudes. On pourrait presque le comparer au regard d'un prédateur chassant sa proie, prêt à bondir pour la saisir et la faire sienne... Alors, gare à vous si vous entrez dans sa ligne de mir !
Son visage est toujours d'un calme olympien, il possède en toutes circonstances une expression calme et à la fois étrange qui inspire à grands nombres de personnes, deux sentiments à la fois excitant et inquiétant, un sentiment de peur et par la même occasion de désir inexplicable. Mais de temps à autre un sourire vient se dessiner sur ses lèvres, sourire qui accentue encore plus son caractère lunatique tout en le rendant encore plus attirant. Mais ses sourires ne sont pas forcément de bonne augure alors prenez garde...
Son regard froid, son visage fin aux expressions étranges, son charisme inné, sa classe naturelle, son caractère lunatique et glacial font de lui un homme des plus séduisants et attirants.
Le professeur possède une présence non négligeable tout d'abord grâce à sa taille qui fait de lui un géant, mais aussi de par son aura inquiétante et hypnotisant. Il est la plupart du temps vêtu très sobrement, une simple chemise accompagné d'un pantalon moulant ces longues jambes. Un tatouage orne son corps dans le dos prenant tout l'espace de celui-ci représentant un phénix entrain de renaître, il l'a fait il y a de cela maintenant quelques années, mais sa signification reste étrangement inexpliqué. Très attiré par ce milieu, il possède aussi quelques piercing, un au niveau du nombril, ainsi qu'un anneau ornant son téton droit. Et oui, proche ne veut pas dire dépassé.

Caractère: (5 lignes pleines minimum)
 


Le caractère d'Uriel? Hm … une question bien intéressante, il faut l'avouer mais tellement vague. Uriel est un homme que l'on peut diagnostiquer comme étant quelqu'un de lunatique, il peut être un être adorable et attentionné, et dans une autre situation devenir tout ce qu'il y a de plus sadique et diabolique. Peut être est ce toutes cette lecture? Qui a rendu son imagination si débordante, de chose dont personne ne veut connaître la réelle explication. Il peut être doux et attentionné dans certaine situation, mais avant de le connaître de cette façon vous devrez percer cette carapace qui l'entoure et le rend ai hors de porté. Lorsque que vous aurez fait cela, son cœur sera proche, mais toujours loin de votre main, de votre emprise, avant de voir l'être doux qu'il est vous devrez accepter la personne dérangée qui peut sommeiller en lui par moment. Le professeur reste très calme et posé, il ne parle que très peu et autant dire que lorsqu'il le fait ce n'est pas pour rien alors autant ne pas laisser ces paroles tomber dans l'oreille d'un sourd. Du moins, ça vaudrait mieux pour vous …

Il est aussi très possessif et jaloux, il dissimule de cette façon ses sentiments envers les personnes qui lui sont proches, il ne dira jamais clairement qu’il aime quelqu’un ou bien le dira, mais très rarement et pour de bonne raison et quand l’ambiance s’y prêtera. Il n’a que très peu de rapport avec les autres, il a des tendances asociales, évitant ainsi de se créer des attaches inutiles qui deviendraient rapidement pour lui des faiblesses.

Il n'a pas toujours été comme ça heureusement, mais bon, certaines situations avaient fait qu'il ne pouvait plus être aussi innocent qu'il ne l'avait été. Sa confiance était partie en éclat et plus personne n'arrivait à la reprendre. Il n'en reste pas moins un professeur sympathique, très patient avec ces élèves, il n'hésitera pas à reprendre toute une explication si un seul de ces élèves n'a pas comprit. Très impliqué, il connaît maintenant, le japonais, l'anglais, le français, l'italien et le polonais qu'il avait dut apprendre afin de faire cour à certains élèves et autant dire qu'il trouvait ça enrichissant, autant dire qu'un professeur polyglottes pouvaient toujours être intéressant.

Il aime: Il aime comme vous pouvait vous en douter la lecture et surtout instruire les adolescents savoir qu'il contribue à la réussite de la génération futur et une chose particulièrement agréable. Très attaché au milieu du piercing et du tatouage, il adore tout ce qui peu si rapporter et s'amuse de temps à autre, durant un cour à gribouiller une esquisse de dessin pendant que ces petits élèves chéris composent leur rédaction. Il aime aussi la nature, et va souvent se perdre dans un parc, lisant ainsi un bon bouquin au son du vent perçant et faisant remuer les feuillages, donnant une atmosphère plus calme et posée à sa lecture. Lui permettant ainsi de se vider l'esprit.

Il déteste:
Comme vous pouvez vous en douter, si il y a de nombreuses choses qu'il aime, il y en a malgré tout, tout autant qu'il déteste. Pour commencer, il déteste la médiocrité et les incapables, pour lui ces deux choses ne devraient même pas exister. Il considère comme totalement inadmissible d'avoir des élèves totalement désintéressaient par ce qu'il raconte, si ils voulaient rester aussi ignorant qu'ils l'étaient le jour de leur naissance, ils n'avaient qu'à rester dans les rue, vendre leur corps et se droguer tant qu'à faire. Il n'aime pas l'autorité et tout ce qui s'y rapporte, devoir écouter des ordres ce n'est absolument pas son truc. Voilà pourquoi son cours ne ressemble à aucun autre cours de littérature, et pourtant les résultats qu'il obtient avec ces élèves sont brillants. La lâcheté et le mensonge font aussi parti de ces choses qui lui font dresser les cheveux sur la tête, au sens figuré du terme bien sur.


Histoire: (10 lignes pleines minimum)
 

Raconter son histoire? … vous avez déjà essayé de le faire vous? Raconter tous ce qui vous est arrivé depuis votre plus tendre enfance, vos meilleurs moments ainsi que les pires? …

Bon et bien commençons depuis le début, ma mère était une jeune infirmière et mon père un avocat. Leur rencontre … toute bête, ils se rencontrèrent alors que mon père était hospitalisé pour une maladie bénigne, mais malgré cela. Personne ne venait le voir, du coup cette infirmière un peu empathique c'est prit d'amitié pour ce jeune patient, avant d'en tomber amoureuse. Quelle belle idiotie. Quelques mois plus tard, un enfant naissait tandis que le bellâtre avait disparu de la surface de la terre… Il était parti aussi vite qu'il était arrivé et maintenant. J'étais là. Pendant les premières années de ma vie, j'ai sans cesse pensé que ma mère m'aimait, du moins comme toutes les mères le faisaient. Mais mes illusions furent vite réduites en cendre alors qu'elle attendait un nouvel enfant, avec son mari qui contrairement à mon fantôme de père ne comptait pas disparaître du paysage. Les années se suivirent, et peu à peu je me retrouvais seul pour dîner, car je rentrais tard, après mes heures de cour, et puis mon petit frère ne pouvait pas attendre de manger si tard, et apparemment mes parents non plus.

Je ne rentrais plus, j'évitais la maison, je suis même parti pendant une semaine entière. Et tout ce que j'ai reçu en rentrant fut une claque de la part de ma mère, car mon petit frère n'avait pas arrêté de pleurer de mon absence. A croire qu'il m'appréciait, mais si seulement il s'avait à quel point cette affection était loin très loin d'être réciproque. Les années continuèrent à s'enchaîner, les études, les amis, oui je commençais à avoir une vie sociale et je devais l'avouer c'était agréable, de savoir que je n'étais presque jamais seul, que mes amis étaient là pour moi. Du moins c'était ce que je croyais, jusqu'à ce que j'entende une conversation qui eut raison de moi.

- Uriel … non moi je ne l'apprécie pas … mais t'as vu les notes qu'il a en cour, en plus je n'ai qu'à lui dire bonjour, et hop il fait tout ce que je lui demande …

- il est vraiment bête … mais bon … il sert à quelque chose au mo …


Le jeune homme venait de s'immobiliser en me voyant, qu'il était crédule, il pensait sérieusement que je n'avais rien entendu ou que j'allais faire comme si. Quel idiot. J'étais jeune et fougueux, et à cet instant même une longue bagarre commença, jusqu'à ce que le directeur en personne vienne nous séparer. Mais bon, après tout, j'étais le très bon élève qui aurait pur croire que j'étais à l'origine de tout ce boucan, du coup, mes deux anciens amis se retrouvèrent virés de l'école alors que moi je déambulait maintenant en pacha dans l'établissement. Mes études se passèrent comme ça, seul, je n'avait plus vraiment confiance et surtout je n'avais pas le temps de faire confiance, enchaînant les diplômes je me retrouvais maintenant à la recherche d'un emploi.

Après avoir fait de nombreuses écoles, l'un attira mon attention, et se fut dans celle-ci que je fis mes premiers pas de professeur. J'étais plutôt apprécié par mes élèves, j'avais même été invité à l'une de leur soirée. Puis à la fin de celle-ci, je me retrouvais en couple avec l'un de mes élèves sans réellement comprendre pourquoi. Les jours se mirent de nouveau à découler, je n'étais pas plus sympa que ça avec cet élève dans mes notations, je n'avais pas envie de me faire avoir une nouvelle fois. Il me rejoignait presque tous les soirs chez moi, et là … je vais garder ces précieux détails pour moi. Ça faisait maintenant deux ans que j'étais son professeur, et presque autant de temps que nous étions amants, il me répétait sans cesse son amour, et moi comme un idiot je suis tombé dans le panneau.

Un soir, il me demanda de le rejoindre au parc, comme souvent, sauf que cette fois-ci je ne savais pas que ça serait la dernière fois. Après un petit tour au cinéma, on s'installa dans le par cet là, lorsque les lumières furent éteintes, il m'effeuilla de mes vêtements et autant dire que l'excitation d'être dans un lieu public me fit faire de même. Cependant, au moment ou je me penchais vers lui pour l'embrasser, il me repoussa violemment et se mit à crier, me laissant complètement abasourdi tandis que des hommes de polices faisaient leur apparition. Et je pense ne pas avoir à vous dire ce qui s'en est suivit …

Accusation de viol, jugement et … hop prison ….

Mais la prison ne me semblait pas une bonne idée, ainsi avec l'aide plusieurs autres accusés, qui étaient peut être coupables ça je n'en sais rien. J'ai réussit à m'évader, prenant la direction d'un tout autre pays, où mon casier judiciaire ne serait pas découvert d'aussitôt. J'était là, au japon, heureusement que je savais parler cette langue… En possession de tout un tas de diplôme, on me fit part d'une école d'esclave cherchant des professeurs, et bien voilà ma porte de sortie. Que cette école soit pour esclave ce n'était pas mon problème, maintenant je n'allais m'occuper que de ce qui me concernerait ça m'éviterait de me retrouver dans une situation semblable à celle que j'avais vécu avec ce jeune homme qui prétendait m'aimer … et que comme un idiot j'avais laissé s'installer dans ma vie… Maintenant je m'occuperais de mes livres de mes élèves et voilà tout …


*-*-*-*

Avis sur le forum: (design. histoire. règlement)
Réglement = ok
Histoire: Ok
Design: peut être à revoir, mais je fais confiance aux admins
Précision sur votre manière de jouer: (actif. lignes. désir pour votre personnage. idée de scénario) je serais aussi actif que ma vie me le permet. Je n'ai paas un nombre lignes spécifique simplement un rp qui aient une trame, une petit histoire, qu'il y ai des petits rebondissements. Pour les idées de scénario, je réfléchis et je vous dis ça ...

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN
Publicité






MessagePosté le: Sam 25 Juil - 14:01 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ulrich Bruns
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 10
Localisation: Ta pas besoin de le savoir !

MessagePosté le: Sam 25 Juil - 17:34 (2009)    Sujet du message: Uriel Carrington Répondre en citant

Bienvenu a toi !!

Belle fiche qui est d'ailleurs Validée !

Amuse toi bien parmi nous et apporte des membres ! <3

_________________
°o. Administrateur .o°


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:29 (2018)    Sujet du message: Uriel Carrington

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Slave Education Index du Forum -> Hors Rp -> Archives Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com