Slave Education Index du Forum
 
 
 
Slave Education Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

puisqu'il le faut

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Slave Education Index du Forum -> Hors Rp -> Archives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shinji Aiku
Elèves

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2009
Messages: 4
Localisation: Tu m'cherche? ==

MessagePosté le: Lun 9 Fév - 12:13 (2009)    Sujet du message: puisqu'il le faut Répondre en citant

La rentrée scolaire... Si un jour on avait dit à Shin qu'il en vivrait une, il aurait rit au nez de la personne puis l'aurait prit pour un fou. Et pourtant, voila à quoi il en était réduit... Regardant le grand bâtiment devant lui d'un air désapprobateur il sorti la dernière cigarette de son paquet et l'alluma sans plus de cérémonie, le regard toujours fixé sur ce lieu qu'il détestait déjà, quel idée de l'amener croupir ici, entre la prison et ce lieux de servitude il aurait sûrement préféré la prison à coup sûr, au moins la-bas on ne l'aurait pas obligé à devenir ce qu'il n'est pas... Il ouvrit légèrement les lèvres pour laisser la fumer blanche et vaporeuse s'envoler flegmatiquement dans les air, retenant sa respiration quelque secondes par envie, puis éjecta le tout dans un soupir avant de continuer à tirer nerveusement sur le petit cylindre, l'air réellement énervé d'être coincé là. Ah, si seulement il avait fais plus attention ce jour-la, il serait encore libre à l'heure qu'il est, pensa-t-il amer. Comble du comble: on l'envoyait a l'école, endroit ou il n'avait jamais voulu mettre les pieds, en plus de ça pour devenir esclave, jamais il n'avait autant était blasé.

Qui avait le droit de décider pour lui s'il devait être libre ou esclave? La police? L'etat? Foutaise, ils n'avaient jamais rien fais pour améliorer la vie des gamins des rues comme lui et maintenant ils décidaient tranquillement de mettre tout les jeunes qu'ils trouve en servitude parfaite? A cette pensée le jeune homme ne peu s'empêcher de tiquer de révolte... Enfin bon, il n'avait nullement l'idée de s'éterniser ici, des que l'occasion ce présenterait il repartirai pour vivre sa vie comme il le souhaite et faire honneur au tatouage qu'il porte dans le dos... Espérons que l'occasion ce présentera assez vite, pensa-t-il, pas inquiet... Quoi que... Peut-être avec une légère appréhension sur à quel point il aller haïr cet endroit.

Pour le moment il se contentait d'être fixé comme une statue devant le bâtiment central, l'air non chaland, un cigarette dans la mains, l'autre dans la poche de son jeans... Il portait aussi des lunettes de soleil cachant ses yeux violetés et lui évitant de fermer les yeux au moindre petit rayon... Avec cela il était aussi vêtu d'un haut lui arrivant au nombril de couleur noir, les manches avait était arraché (sûrement par lui) et il n'en restait plus que de léger résidu accrochés au couture de l'épaule. Sortant sa main de sa poche il rejeta ses cheveux en arrière, un reflex lorsqu'il était anxieux, puis grattent légèrement arrière de sa tête, il poussa un dernier soupir avant de finir sa clope qu'il écrasa a terre, puisqu'il le faut... Il relacha donc ses cheveux mi-long puis avança vers sa nouvel prison

Oï, y a du mondes dans c’trou?

Fit-il d’une voix forte en entrant dans le secrétariat, toujours l'air décontracté, voir presque arrogant, mais quand on le connaissait bien, l'on savait qu'il était dans ses habitudes être toujours ainsi, arrogant presque jusqu'à l'outrance... Il laissa la porte ouverte derrière lui puis avança dans cette pièce qu'il trouvait d'un banal affligent, jamais ses rues ne lui avait autant manqué qu'à ce moment la... Écoutant le silence pour seule réponse, il tiqua de nouveau, avant de s'asseoir dans le fauteuil (quoi que le terme: "se jeter dans le fauteuil" aurait était plus proche de la réalitée...). Il enleva ses lunettes qu’il garda en main, puis poussa ses coudes sur ses cuisses, vers le debut de ses genoux, les mains dans le vide. Soupirant pour la énième fois de la journée, Shinji baissa la tête en avant faisant par cela disparaître son visage derrière un rideau fin de cheveux aux couleurs étranges, tantot violet, tantot bleu, et meme, à qui sait regarder, quelques cheveux blond… Il samblait réfléchir à la raison qui pouvait amener à ce manque "cruel" d'accueil, puis se rappela qu'il n'avait pas voulu rentrer en même temps que la vague d'élève de première année dont il aurait du faire partie, sûrement qu'on avait du amener ces derniers à leur dortoir et voila pourquoi personne était la quand, après plusieurs minute d'"admiration" des lieux, il s'était décidé a rentrer. Au final cela ne le gênait pas plus que ça, quand on a la démotivation d'aller en cour, ne pas avoir la possibilité matérielle de le faire n'est pas si mal... Il remarqua bien des piles de feuilles colorées sur une table, mais fit mine de ne rien avoir vu et se contenta de relever la tête, les coudes toujours sur les cuisses, et se lança dans une admiration du plafond d'un air absent, juste pour passer le temps, à la fois énervé de ne plus avoir de cigarette sous la main et réellement blasé d’être ici... La journée aller être longue... Très longue…

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Fév - 12:13 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Camus Yondaime
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2009
Messages: 77
Localisation: Dans un coin entrain de dragué

MessagePosté le: Ven 27 Fév - 12:22 (2009)    Sujet du message: puisqu'il le faut Répondre en citant

La journée venait de commencer et Camus était déjà entrain de faire le tour de tout l'établissement, il ne voulait rien laisser au hasard et il voulait que tout sois parfait, Brook avait envoyer une lettre qui disait qu'il ne pouvait pas faire partir de l'aventure, cette année et que Camus devrait se débrouiller seul... La nouvelle attrista un peu Camus mais il ne baissa pas les bras après tout il avait une école a faire marcher et s'il le fallait il engagerait un nouveau directeur pour avoir de l'aide... Mais pour le moment la question n était pas là, quand il eu enfin fini de voir si tout était dans les normes dans toutes les classes et dans les chambres et il partit en direction du secrétariat là il mit des piles de papiers a la disposition des élèves  en séparant bien les couleurs des dossiers pour ne pas tout mélanger, le secrétaire regardait Camus assez amuser de le voir aussi actif et Camus le regarda en souriant*

"Il faut bien  faire tout bien pour ne pas qu'un petit avorton ne dise qu'il n'a pas eu tel ou tel papiers."

Le secrétaire se mit a sourire et il fit un oui de la tête, une fois que tout les papiers et emploi du temps et plan de l'établissement fut mis a la disposition des élèves Camus partit fumé une cigarette il en avait bien besoin avoir courut un peu partout l'avait vraiment fatigué, et il voulait sa petite compensation. Il partit dans un endroit assez éloigné de l'enceinte et il s'alluma sa cigarette qui l' apprécia ou plutôt qu'il savoura bien lentement... Mais toute chose bien a une fin, et une fois la cigarette fini il se leva et il se remit en direction du bureau, il ouvrit la porte et il fut surpris de voir un garçon assis sur le canapé, il le fixa un instant et il se dirigea vers lui.

"Enchanté et bienvenue a la Slave Éducation,  tu es nouveau ici ou tu étais déjà là l'année dernière?"


Tout en lui disant cela il prit un papier de chaque tas et il les lui tendit lui faisant bien comprendre qu'il devait avant tout remplir la feuille qui stipuler qu'il était bien rentrer a la Slave Éducation pour y suivre des cours bien sûr ce papier serait envoyer a qui de droit, sa pouvait être le maître, le vendeur  d' esclaves ou pour certains la police, Camus était assez curieux de savoir qui l'avait mener ici celui là... Il soupira et il reprit la parole.

"Quand tu auras tout remplis je te conduirais a ta chambre, bien sur tout les cours sont obligatoire et le manquement a  une simple règle de notre règlement de donnera un passe direct pour le bunker  ou tu seras puni. Alors a toi de voir si c'est ce que tu veux vraiment ou si tu es près a collaborer avec nous."

Il se tourna vers le secrétaire pour lui prendre un stylo et il le tendit au jeune homme, et il rajouta une phrase qu'il semblait avoir oublier.

"Oh oui j'allais oublier... Je me présentes je suis le directeur de cette école et je suis a la fois ton professeur de maintien alors essaye de ne pas me décevoir car je suis assez stricte avec mes élèves."

Il sourit au jeune garçon et il partit s'installer derrière son bureau ne rajoutant rien laissant juste le nouveau seul avec ses multiples feuilles a remplir, il y avait une table mise a la disposition des élèves, des aînés et même des professeurs pour qu'il puisse remplir en paix leurs dossiers... Bien sûr plus le temps passait plus Camus se demandait s'il allait être le seul professeurs ici cela ne le dérangeais pas vraiment mais il n'avait pas envie d' endosser tout les panoplies des professeurs que l'on pouvait trouver dans cette école... Enfin bon il verrait avec le temps après tout l'école venait a peine d'ouvrir et elle allait peut être révéler pas mal de petite surprise inattendu qui sait.
 


Revenir en haut
Shinji Aiku
Elèves

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2009
Messages: 4
Localisation: Tu m'cherche? ==

MessagePosté le: Lun 30 Mar - 23:59 (2009)    Sujet du message: puisqu'il le faut Répondre en citant

Bientôt le silence des lieux fut rompu par des pas rapide et confiant dans le couloir, par réflexe Shinji se crispa et remit ses lunettes sur son nez, cachant de nouveau son regard violacé et bien sombre en cette rentrée forcée. Quelque seconde après, un homme plutôt de grande taille apparut à l’entré. Shinji le détailla sans scrupule pendant que ce dernier l’observait de façon fixe et silencieuse. Il semblait plus ou aussi grand que Shinji, mais pour le moment, assis comme il l’était sur son fauteuil, le jeune adolescent  avait quelque difficulté à juger la chose. Tout chez lui semblait d’une finesse exagérée, que ce soit son visage ou son corps d’une blancheur cadavérique… ce qui  tranchait singulièrement avec la noirceur charbonneuse de ses cheveux… Et ce n'était rien par rapport à ses yeux d’un bleu si clair qu’il était difficile de ne pas les regarder, intéressée par ce détail aussi étrange et gênant, que fascinant… Il était vêtu sombrement malgré le soleil de plomb qui cernée le manoir, et Shinji ne put s’empêcher d’avoir trop chaud juste en le regardant… Etre vêtue en noir, quelle idée stupide pensa-t-il…

Mais bientôt, il fut coupé dans ses réflexions en voyant le jeune homme venir directement vers lui. Shinji, se déstabilisent nullement, le regarda à travers ses verres fumés. En l’entendant parlé un frisson de dégoût et de rage lui pris au cœur telle un courant électrique … Bienvenu ? ! Comment osait-il lui dire bienvenue ? Il jouait sur l’ironie ou quoi ? Comment pouvait ont être heureux d’être ici ? En pensant ça, son regard se voila de rage et de révolte, tendis que l’homme lui demandait sur le même ton s’il était nouveau ici… Pendant un instant il se demanda s’il devait répondre « gentiment » ou se taire… Pour le moment pensa-t-il, se taire était la meilleure solution… Mais juste pour un temps… Il prit les feuilles l’air toujours aussi non-chaland, et l’écouta silencieusement parler… « Punis », « bunker », « obligatoire »… l’envie de l’étrangler le prenait à chaque parole, la révolte lui enveloppant le cœur au point d’en avoir envie de vomir, décidément il se demandait si se taire avait vraiment était la bonne solution. Cependant il attendait, après tout il était plus drôle de tout sortir d’un coup même si, pour cette fois et comme souvent la patience n’était pas son point fort…

Collaboration ? Collaborer pour devenir un esclave ? Il le prenait vraiment pour un idiot… Collaborer pour sa propre perte, et pourquoi pas pendant qu’on y est lui donner un couteau pour aller plus vite ? Après tout ce n’était pas eux qui ensuite étaient condamné à une vie d’esclavage et de servitude, alors forcement ils préféraient qu’il collabore pour leur facilité la tache… Jamais de sa vie… Serrant le poing il préféra garder le silence encore quelque temps, au pris d’une grande preuve de sang froid qu’il ne se connaissait pas et sur ce point il s’étonna lui-même.

Ne pas le décevoir ? Ce fut la goutte qui fit déborder le vase et il ne put s’empêcher un rictus mauvais, prenant le stylo en même temps… Il n’avait rien a lui devoir, alors aucune raison de tout faire pour lui plaire… Des cours de maintient? tss pensa-t-il regardant le stylo dans ses mains, et puis quoi encore, quelle autre de cours stupide cette école contenait-elle ? Il n’avait jamais eux aucun cours de quoi que ce soit depuis sa naissance, et ce n’était pas aujourd’hui qu’on aller lui apprendre quelque chose… Il regarda le feuille rapidement, snobant l’homme quand il lui adressa un sourire… Pff et qui ils allaient envoyer tous ces renseignements ? Il n’avait pas de maître et n’avait pas l’intention d’en avoir un jour, il n’appartenait à personne d’autre que lui-même a ses yeux…

Assez de patience, place a l'action. D'un coup de pied il envoya balader la petite table devants lui à l'autre bout de la salle dans un bruit monstrueux qui rendis le silence suivant très pesant, mais tout ça d’un air négligeant sur le visage. Puis il jeta les feuille à terre, suivit du stylo qu’il lâcha dans la seconde avant de se relever calmement, ce qui était assez singulier quand on venait de le voir balancer la table aussi férocement, mais ne nous leurrons pas, même si pour le moment il gardait en lui quelque lambeau de self contrôle, sa colère qui bouillait en lui ne demandée qu’à sortit telle un lion en cage, allant nerveusement d’un bout a l’autre de sa prison dans l’espoir de trouver un faille, une issu vers sa liberté pour pouvoir éclater au grand jour … Il imaginait bien la surprise de l’homme qui devait s’être attendue à un comportement un peu plus coopératif, mais c’était bien mal connaître shinji,  quitte à tout perdre, autant le faire en gardant ses propres convictions… Il ce leva ensuite et approcha de la porte de sortit, En grommelant de façon parfaitement audible grâce au silence de mort que venait de créer le fracas de la table…

 J’n’ai pas l’attention d’rester crever ici, ni l’idée d’jouer les gentil tit esclave a la con, et encore moins l’envie d’coopéré avec des pourritures dans vot’ genre qui mettent tout c’qui trouve en esclavage, j’chui pas esclave et j’ai pas l’intention d’le d’vir…




_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:40 (2018)    Sujet du message: puisqu'il le faut

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Slave Education Index du Forum -> Hors Rp -> Archives Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com