Slave Education Index du Forum
 
 
 
Slave Education Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Shinji Aiku

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Slave Education Index du Forum -> Hors Rp -> Archives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shinji Aiku
Elèves

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2009
Messages: 4
Localisation: Tu m'cherche? ==

MessagePosté le: Dim 1 Fév - 17:33 (2009)    Sujet du message: Shinji Aiku Répondre en citant

Nom: Aiku
Prénom: Shinji
Surnom: Shin

Âge: 16 ans

Nationalité: Japonaise
Rang: élève
Sexualité: Hetero pur et dur d'apres lui ...

Physique:

Il mesure a peut près un mètre soixante quinze, il est plutôt petit mais il ne faut pas croire qu’il manque de force, au contraire. C’est un très bon fonceur qui a tendance a aimer se battre (d’ailleurs il est souvent le premier a trouver une raison même bénigne pour déclencher une bataille)… Son corps porte d’ailleurs de nombreuse fines cicatrices blanche, brillantes légèrement, témoins des nombreux coups qu’il n’a put ou voulut éviter. Lui pour sa part est plutôt fière d’elles, il trouve que ça rend son corps plus viril et cool (comme tout les jeune de son age bien souvent). Il a une carrure fine, limite androgyne sur les bords que, malgré ses muscles, il n’arrive pas à cacher. Les traie de son visage ovale par exemple sont fin et peuvent parfois laisser planer un léger doute… Il aime son corps, plus parfait que lui il n’y a pas… Enfin du moins a ses yeux. Narcissique ? À peine.

Il possède une chevelure mi-longue légèrement bleu/violette qui bien sur est une teinture, normalement il est d’un magnifique blond mielleux, mais trouvant que cela ne lui allait pas il s’est très vite teint les cheveux des son plus jeune age, ou du moins vers ses huit ans. Ils sont souple fin et assez raide. Ses yeux aussi ont une étrange couleur violet bleu, mais la par contre personne ne sait pas si cela est naturelle ou si ce son des lentilles. Il a une peau blanche comme l’on souvent les asiatiques et plutôt souple voir même caoutchouteuse comme disait ses amis des rues. Son cou est tout aussi fin et sa pomme d’Aden n’est pas très visible. Ses mains quand a elle son fine et élancée, mais la encore il ne faut pas se fier a cette apparence bien trompeuse…

Il porte en général des vêtements déchirés, plutôt court et apportant une facilité de mouvement. Il apporte un attachement particulier aux couleurs telle que le violet, le bleu et le rouge. D’ailleurs il porte souvent que ces trois couleur la. Il ne porte jamais rien de très serré ni de trop ample, toujours un juste milieu simple mais qui lui va bien.
Il a un grand dragons couleur or et vert tatoué dans son dos puisqu’il aller rentrer chez les yakuzas de haut niveau. Il longe sa colonne vertébrale en zig-zag. Sa queue apparaît sur le flan gauche pour descendre en dessous de la ceinture, tendis que la tête quant a elle va se reposer sur l’extrémité de son épaule droite. Il est vraiment extrêmement fière de son tatouage puisque celui-ci fut très douloureux et lui prit plusieurs longues heures.

Il porte aussi un collier simple fait avec un lacet noir qu’il à récupéré quelque part dans la rue (soyons tous pour le recyclage) et a attaché dessus un crucifix noir, dernier souvenir de sa mère. La croix est en onyx et un très petit et fin rubis pourpre est incrusté au centre. Il y tient comme à la prunelle de ses yeux… Mais en sachant qu’il a déjà faillit se faire crever un œil, il ne doit pas y tenir autant que ça…



Caractère:

Commençons par ces qualités… Finalement allons plutôt sur ses défauts…

Il à très mauvais caractère, jure comme un charpentier, insulte tout ce qui bouge et frappe pour la moindre raison valable a ses yeux. Il semble bien souvent très lunatique… et c’est vrai. Il change souvent de caractère mais jamais en bien, en fait c’est toujours de pire en pire. Soit il gueulera sur tout le monde, limite s’il ne tapera pas la première personne qui passera près de lui. Soit il sera ... pervers, draguera toute les filles, il sera sans gène. Il boit, il fume, il se drogue, et en plus il s’adore, pire que ça encore, il se trouve parfait malgré ses défauts énormes et son manque cruel de politesse et savoir vivre. Bien sur l’on dit souvent que la perfection n’existe pas, mais il répond toujours avec un léger sourire qu’il existe des exception a tout et qu’il en est la preuve vivante. Il est facilement provoqué et s’enflamme à la moindre étincelle, c’est d’ailleurs pour ça qu’il accepte souvent de faire des paris stupide, il est vraiment manipulable mais ne s’en rend pas compte. En plus de ça il est très dépendant de la cigarette avec le temps et ce passe difficilement de sa dose quotidienne. En général il se rabat sur ce qu’il trouve de plus dru s’il est en manque, c'est-à-dire la drogue, bien plus simple à trouver. Pour ne pas arranger le tout il est homophobe. Depuis tout petit on lui a toujours appris que c’était mal et pas naturelle, alors avec le temps il a évolué avec cette vision des choses devenant a son tour haineux envers ce qui son différent, ayant une réelle répulsion pour les homo et bi, trouvant la chose ignoble et risible qui a ses yeux ne doit être que rejeté et détruite. Shinji est aussi macho et sexiste, après tout il a toujours vécu avec des hommes qui traités les femmes comme des objets, de simple jouet, alors a force il finis par faire comme eux. La seule qui fit exception à ses yeux fut Orianne, nul ne sait comment cette dernière a fait pour qu’il la considère autrement…

Shinji est aussi extrêmement rebelle, il ne se fera jamais marcher sur les pieds sans donner un coup de boule en échange… Et non ce n’est pas nécessairement une image… Il a toujours vécu sans contrainte, faisant se que bon lui semblait tant que cela ne gêné pas la fratrie, alors forcement cela laisse quelque « séquelles ». Shinji à aussi un très mauvais sens de l’orientation, c’est pour ça qu’il se baladait toujours en groupe, évitant d’être seul pour ne pas passer 2 jours à chercher comment retourner chez lui… Il n’est pas très à l’aise non plus dans le noir, surtout si celui-ci est total, l’effet de ne pas voir et de n’être pas très habile sans ses yeux le déstabilise, et le rend hésitant, cependant s’il reste une lumière assez faible dans les parage cela ne le gêne pas… Ah ! Oui il a aussi une légère phobie des gros chiens, compréhensible me direz vous quand on sait qu’il a vu un de ses amis ce faire mettre en pièce par un berger allemand….



Histoire:

Tout a commencé il y a seize ans de cela. Dans une petite ruelle d’une banlieue mal famée de Tokyo. Une femme, peut-être âgée d’une trentaine d’année, accompagné d’un enfant de trois cinq ans, blondinet, couraient à toute vitesse. Elle semblait fuir quelqu’un ou quelque chose, anxieuse qu’on la retrouve, se retournant fréquemment pour voir si rien n’arrivait. Mais bientôt ses peurs fut fondée et elle vit des ombres se faufilaient à sa poursuite. Consciente du danger elle cacha le petit ange blond dans une poubelle, lui faisant promettre de ne pas sortir d’ici avant qu’il n’y est plus aucun bruit. Le petit, sage et ignorant devint anxieux à son tour, et demanda si elle revenait le chercher après, mais la femme lui fit un sourire aussi triste que tendre lui promettant qu’elle serait toujours avec lui, ce qui calma son mal. L’enfant apaisé la laissa partir, enfermant l’enfant dans ce lieu sombre et froid, pendant que la femme disparaissait de sa vue pour à la dernière fois.

Le lendemain matin un groupe de jeunes gamins, orphelin pour la plupart, passèrent dans le coin, fouillant à la recherche de quelque chose de mangeable pour calmer leurs estomacs grognards. Au lieu de ça, ils trouvèrent le petit blondinet endormi au fond. Le plus vieux du groupe réveilla l’enfant lui demandant ce qu’il faisait ici, mais il ne répondit pas, cherchant désespérément sa mère des yeux, ne la trouvant pas et ne sachant pas trop quoi faire seul dans cette ruelle mal odorante, il répondit au chef du groupe, lui disant que sa mère l’avait laissé là. La fratrie, comme ils aimaient se faire appeler, décida de le prendre sous son aile et l’appela Shinji Aiku, comme pour baptiser son arrivée dans le groupe, Shinji se défendit au début pour garder son vraie nom mais au fil du temps il ne le considéra plus comme tel et accepta le cadeau de bienvenue. Bien sur l’enfant ne perdit pas totalement espoir de chercher sa mère, comme tout enfant qui se respecte, mais avec le poids des années son visage s’effaça, et avec le flux du temps ses souvenir furent emportés. Bientôt il considéra la Fratrie comme sa famille, une famille dure ou l’erreur n’était pas acceptée, mais une famille tout de même solidaire et joyeuse. Ils n’étaient que dix à cette époque, fugueurs où simple orphelin, leur chef n’était âgée que de 10 ans, mais déjà il commandait ce petit groupe de rebelle d’une main de fer. Shinji, éperdu d’admiration pour lui ne remis jamais ses ordres en question et très vite devint son bras droit bien qu’étant le plus jeune du groupe.

De tous, le nouvel orphelin était vraiment le plus mignon, avec ses petites joues rose et ses cheveux mielleux, ce qui avait la fâcheuse manie d’amener pas mal de regard sur lui, et par la même occasion sur le gang. Les autres enfant firent de leur mieux pour le protéger de macros et autre adulte mal intentionné, mais l’enfant encore à l’apogée de son innocence et naïveté ne voyait pas le danger qui le guettait bien souvent et fréquemment se jetait facilement dans la gueule du loup. D’ailleurs il ne doit sa survit qu’à ses « frères » qui lui apprirent très vite a différencier les être mauvais et ce en qui l’on pouvait avoir confiance (« en gros méfie toi de tout les adultes »). Lui, trouvait tout cela inutile et continuait à se faufiler avec amusement parmi les gens leur volant leur argent par la même occasion, inconscient du danger qui le suivait partout, déjà grisé par sa liberté toute nouvelle et son envie de découvrir tout ce qui faisait son monde désormais.

Avec les années la Fratrie dû apprendre à voler pour vivre et à se battre pour survivre. Shinji lui devint un des premiers à partir en avant des qu’on parlait de baston, toujours content quand il s'agissait de mettre un poing à quelqu’un… Il était aussi un des premiers à être K.O. mais ça par contre lui plaisait moins… Il ne manquait pas de volonté certes, mais c’est la force physique qui lui faisait défaut, bien qu’il soit tout de même vigoureux, d’autre était bien plus fort que l’enfant, il le savait mais ne l’acceptait par forcement. Vexé par sa faiblesse l’enfant décida d’user d'adresse et de vitesse pour compenser son impuissance, lui permettant ainsi de fatiguer les autres avant d’être lui-même mort.

C’est dans ce monde de vole, de corruption et de violence que Shinji évolua, jour après jour, perdant un peu plus de sa pureté, et toujours un peu plus de son innocence. Tabacs, alcools, drogue, il prit de tout, ne devenant peut-être pas accrocs, mais en consommant par occasion. Sauf peut-être pour la cigarette qui lui devint de plus en plus vital avec les années ; à la date s’aujourd’hui il est à dix par jour voir même onze… Enfin tout du moins quand il arrive a mettre la mains sur un paquet…

Aussi dur que ce soit a croire, c’est dans ce monde cruelle et horrible que Shinji trouva sa lumière, elle s’appelait Orianne, une prostituée enfantine âgée d’a peine un ans de moins que lui qui en avait treize. Lui qui n’avait jamais connu que la rue sombre et ses vices, trouva en ce qu’il y a de plus impur, la plus douce des lumières, sa paix dans son monde de guerre… Elle devint son bol d’air, sa raison de toujours aller plus loin et progresser, pour qu’un jour disait-il, qu’ils s’achètent une maison et qu’ils vivent heureux tout les deux… Le pauvre, il avait oublié une règle d’or, la règle même qui faisait que peut de personne a la Fratrie ne perdait de temps avec l’amour : « L’attachement personnel est un luxe qu’on ne peut se permettre qu’une fois tout ses ennemies vaincu, avant cela ce que nous aimons son des otage qui corrompe notre jugement et sapent notre courage » … La Fratrie avait plusieurs ennemies, d’autres gangs éparpillés en ville. Quand ils apprirent que le bras droit des yakeens s’était entiché d’une proie aussi facile et visible ils n’hésitèrent pas… Apres s’être inquiété pendant une semaine, Shinji sut enfin ce qu’elle était devenue… Il resta Stoïque devant ce qu’il vu, gardant tout au fond de lui, sa tristesse, sa colère, sa haine et son désespoir, il garda tout et demanda impassible et froid, à toute la Fratrie de l’aider à venger son honneur. Bien évidemment sa famille accepta et en une nuit le gang rival fut décimé par la bande qui comptait désormais plus de quatre-vingt cinq membres… Mais malgré tout ça, la douleur restée au fond de lui, la vengeance n’avait pas pour autant calmée le feu de douleur qui le consumait doucement et sournoisement. Il resta inconsolable, s’enfermant dans sa haine non apaisé, devenant toujours plus violent, vulgaire, crue et mauvais, perdant pour de bon tout ce qu’il y avait de bon en lui. Ne voulant plus se lier si c’était pour souffrir, il s’enferma dans une pseudo insociabilité pour éviter tout contact avec d’autre personne autre que sa bande.

C’est dans cette ambiance sombre et lourde que petit à petit la Fratrie fut décimée subtilement, en une année, à la fois par la police, l’esclavage, les autres yakeens ou même les yakuza. Shinji finit donc par se retrouver seul avec quelques autres rescapés, mais sans réelle motivation pour leur par de continuer la ou leur chef de gang s’était fais prendre, alors ils se dispersèrent allant chacun dans un autre gang ou arrêtèrent leurs bêtises et grandirent. Shinji pour ça part visa haut : les Yakuza… Il réussit d’ailleurs et se fit tatouer un magnifique dragon dans le dos en signe de son intronisation en tant que membres à part entière, cependant la veille de son entré chez eux, il fut capturé par la police… Au vu e de son physique, son age et sa condition d’orphelin, il fut décidé de l’envoyer en esclavage. Mais quand ils virent son caractère acerbe, son langage vraiment vulgaire et crue, ainsi que sa violence contenue, ils décidèrent avant tout de l’envoyer en apprentissage pour ainsi en faire un parfait esclave au lieu qu’il croupisse en prison. Mais fallait-il encore compter sur son caractère rebelle, voilà maintenant 13 ans qu’il vivait sans lois, pensait-ils vraiment qu’il serait si simple de le « dresser » ?





*-*-*-*
  

Avis sur le forum: (design. histoire. règlement)Design = sa va =) par contre le pannaud d'affiche est pas tres lissible >.<
Histoire = pas mal *v*

Reglement = simple =)
Précision sur votre manière de jouer: (actif. lignes. désir pour votre personnage. idée de scénario) non rien juste que j'ai fais ma fiche a la vas vite alors désolé ^^', j'rp mieux que ça normalement u_u'
_________________


Dernière édition par Shinji Aiku le Ven 6 Fév - 16:06 (2009); édité 8 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 1 Fév - 17:33 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Camus Yondaime
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2009
Messages: 77
Localisation: Dans un coin entrain de dragué

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 16:13 (2009)    Sujet du message: Shinji Aiku Répondre en citant

Bienvenue Parmi Nous

Fiche Validée

Bon Rp

 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:19 (2018)    Sujet du message: Shinji Aiku

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Slave Education Index du Forum -> Hors Rp -> Archives Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com