Slave Education Index du Forum
 
 
 
Slave Education Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Edwardo Léon

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Slave Education Index du Forum -> Hors Rp -> Archives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Edwardo Léon
Professeurs

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2009
Messages: 8
Localisation: Derrière mon burreau, devant mes élèves

MessagePosté le: Mar 20 Jan - 18:33 (2009)    Sujet du message: Edwardo Léon Répondre en citant

Nom: Léon ( A prononcer Léonne )
Prénom: Edwardo
Surnom: Ed, mais uniquement par ses proches
Âge: 26 ans
Sexe :Masculin
   
   

Nationalité: Parlons-en, tiens. * se racle la gorge * J’en possède quatre. Je suis Italien et japonais du coté de ma mère, Espagnol et Français du coté de mon père. On peux donc dire que je suis en parti latino.
Rang: Professeur de Culture
Sexualité: * Soupire * Là est la question…Je suis un hétérosexuel ... a convertir. [ Edwardo, a énormément du mal a accepter son homosexualité, alors il se « force » a se prouver le contraire. A vous de lui montrer la vois a suivre ^^ ]
   

   

   
Physique:   

   
Hé bien, si je puis dire, je suis correctement fait. Sans excès. * ptit sourire en coin *    
   
Une longue silhouette, en effet je suis plutôt grand…très grand. Je mesure les bras lever 2 mètre 20. Sinon, je mesure 1 mètre 94.* ris * Je sais, je sais, je suis grand. Mais j’aime ça, le fait de pouvoir surplomber quelqu’un me donne une dominance qui m’est propre et que j’apprécie beaucoup. Autrement, je suis châtain claire, les cheveux coupés court, dont certaines mèches me tombent sur le long de la nuque et devant les yeux. Ceux-ci sont chocolat, un marron sombre, mais très intense aussi. Un visage ovale, dont la mâchoire est quelque peu carré. Un bouche sensuelle, aux lèvres légèrement rosées.* huhu * Une peau hâlé, exagérant mes origines latines, un torse fin et délicieusement musclé, sans abus, juste de quoi laisser apparaître l’ombre des abdominaux. Des jambes longue, accentuant d’avantage, la grandeur de mon corps.   

   
   
Pour ce qui est des vêtements, je reste plutôt dans le classique tout en ponctuant mes tenue d’une pointe d’originalité. Chemise blanche, ouverte jusqu'à la moitié du torse ou l’on peux apercevoir un pendentif que je garde précieusement depuis que j’ai 7 ans. Vous aurez droit a plus de détail dans l’histoire. J’accorde le plus souvent le tout a un ensemble tailleur gris clair, gilet garçon et le tout est jouer.    
   

   

   
Caractère:
   

   
Je suis, humm … comment dire. Ah ! Voilà, je suis le prince charmant. * ris * C’est ce que mon père m’avais dit il y a quelques longues année de cela. Pour faire dans le détail, j’ai appris les bonnes manières des ma naissances. Mon père y tenais et moi, tenant a lui, je ne voulais en aucun cas le décevoir. Tout ce qui étais de l’élocution, le maintien, ou la manière d’être auprès d’autrui, la culture général, j’en faisais une affaire personnel. Pour ce qui est de la bonne éducation je pense ne pas avoir étais négliger. * sourit * Je suis plutôt calme et posé * bien que l’on mais déjà dit avoir une expression d’arrogance sur le visage, juste une expression du moins*, cependant si l’on ne prends pas en compte, la situation qui est la mienne, je serais plutôt du genre, distant et très réserver. Ce qui rends d’ailleurs mes relations privé assez « intéressante ». Je ne suis pas non plus méchant volontairement, il faut du moins bien le chercher pour que je craque pour de bon. Généralement dans ses cas là, soit je frappe, soit je pleure. * rit * oui je sais c’est des réactions complètement  différentes, mais ce sont les miennes et j’interdit qui conque de se moquer ! * è_é * heure de colle sinon ! * >< *.
   

   
   
Je suis aussi très assidus au travail, j’aime que les choses soient correctement faites, et dans le temps qu’il a était dit pour les faire. J’avoue que je suis assez maniaque en ce qui concerne mon travail, il y a un moment a tout et je déteste par dessus tout mélanger travail et vie privé … mais bon après tout, on ne décide pas toujours de tout dans la vie. * regard malicieux *   
   


   
   
    
   
Histoire:    
   
    
   
* se prépare pour le grand interrogatoire et va alors s’installer sur un siège, sortis dont ne sais ou, et s’y assoit * Bien. Donc, comme je l’ai dit plus haut, je suis née d’une mère Italienne et japonaise, ainsi que d’un père espagnol et français. Un beau mélange certes. Du plus loin que je me souviens, et il faut dire que maintenant cela fait longtemps. * rit * je commence a me faire vieux. Mes parents se sont toujours bien entendu. Elle n’étais qu’une femme comme les autres, si l’on prends en compte le statut récent des Maîtres et des esclaves. Lui, et bien c’était un Maître, mais il ne s’en vantais pas, il restait humble et était le premier a aller aider une personne, peu importait son statut sociale. Je le respectais et étais fière de lui surtout. Ma mère également certes, mais moins, je l’avoue. * mine désolé pour sa mère *    
   
    
   
Je restais de long moment avec lui, savourant les heures ou il m’éduquait, restait a coté de moi. Je l’admirais, car contrairement aux nombreux Maîtres de nos jours, mon père se préoccupais quand même de son prochain, esclaves ou non. Pour lui chaque être humain avait sa valeur a elle. Bien que mon père m’éduquait, il me laisser tout de même les joies de pouvoir connaître l’école, primaire uniquement .. car c’est a mes 7 ans qu’il décéda. Là, à cette époque, je crois que je ne me rendais pas encore compte a quel point la perte de mon père m’avais touché. C’est d’ailleurs a cette époque que j’ai commencer a me renfermé comme une huître, cachant la perle qui était en moi. * Mine triste * Allons on se reprends. Mon père est décéder d’un accident d’avion, lorsqu’il était partis en Chine pour une histoire de traité sur je ne sais plus quelle affaire. Ma mère aussi fut très affectée par le décès de mon père, elle ne mangea plus pendant un moment et si je puis dire ce fut l’une des périodes de ma vie dont j’ai beaucoup souffert.    
   
    
   
Ma mère et moi sommes donc rester chez nous un moment, mais plus le temps passer plus l’on se rendais compte que l’argent manquer. En effet la perte du Maître de maison et du revenu que celui ci apporter a son foyer, manquer beaucoup. Moi au lycée, je me mis a prendre un job a mis temps après les cours et le week-end. Je ne voulais pas laissez la femme qui m’avais adorablement mis au monde souffrir d’avantage.* sourit * Finalement j’eu beaucoup plus de mal que prévue a gérer les deux, entre mes cours et le travail j’étais de plus en plus fatiguer, mais je tenais bon, pour elle. Pour la seule personne qui me restait et a laquelle je me raccrochais. * croise les jambes *  C'est aussi pendant cette période que j'ai commencer à connaitre les joies et les déboires de l'amour. Loin d'être un amour tout rose avec ses fin a la Cendrillon. Je m'étais déjà rendu compte de mon penchant pour les hommes mais ne voulais pas le reconnaitre. * sourit * C'est toujours le cas aujourd'hui d'ailleurs. J'ai peu être simplement peur ... mais de quoi ?, Enfin revenons a la suite ...   
   
    
   
Fur et a mesure après quelques longs mois a continuer ainsi je commença a trouver mon rythme, difficile mais je remarquais que je tenais et c’étais tout e qui m’importait. Les années passèrent et j’arrivais déjà a mes 18 ans. J’étais lycéen depuis quelques courtes années et ma mère c’était finalement trouver quelqu’un d’autre. * rire jaune* Me voilà donc enchaîner a un beau père … si seulement il n’avait pue être qu’un étranger. Si seulement .. Un an après leurs rencontre, ils se marièrent et s’installer ensemble. Trois mois après je retrouvais ma mère assassiner dans la cuisine, un couteau en pleine poitrine, mon beau père, la chemise taché de sang et des marques de griffures sur le corps. Les enquêteurs n’ont pas mis bien longtemps pour les conclusions de cette histoires. Ce qui me révoltas d’avantage ce fut qu’en plus d’avoir tué, ma mère, seule personne qui me restait de mon passé, de ma vie, on accorder les droits sur l’agent et les meubles a ce boucher ! * change de jambe et  prends un moment sa tête entre ses mains, énerver *   
   
    
   
Du coup, cet homme restant mon « père » par procuration et par les liens « sacrée » du mariage, je dut subir ses saute d’humeur. Sautes d'humeur pendant plus de 5 ans, jusqu'a la majorité japonaise :22ans. Pendant ce temps je dut subir, a mainte reprise des traitements pire que je ne l'aurais jamais imaginé. * sourire mélancolique *. Entre coup de fouet, attouchement en tout genre et strangulation, je comprenais et me rendais a prèsent compte de l'importance de la quête et du rêve de mon père biologique !

Enfin, ma majorité atteinte je pue enfin, retirer cette chaînes attacher a mon pied depuis le second mariage de ma défunte mère.
   
   
    
   
Par la suite je pris un appartement a moi et continue mon job a mis temps et mes études. Je voulais devenir, professeurs, et enseigner a chacun ce que je connaissais, pouvoir ainsi partager mon savoir et le perpétuer. A mes 23 ans, je fus embaucher dans une université de Paris ou je resta trois ans, avant de la quitter, ma terre natal me manquer. Je fis donc demis tour vers le Japon ou là on m’offris un poste pour éduquer les esclaves. Je n’ai pas pu dire non. De son vivant mon père avait toujours voulu que les Maîtres et Maîtresses reconnaisse que les êtres humains traité d’esclave soient enfin reconnue. Pour moi c’était simplement parfait. J’admirais mon père et l’admire toujours, je veux qu’il soit fière de moi. Je veux pouvoir réaliser ce qu’il n’a pu faire de son vivant. Je n’est donc pas un instant hésiter a accepter ce poste dans l’établissement « Slave Education »… c’était l’accomplissement de ce que mon père avait toujours souhaiter, pour ces être humains, traité de « sous-race ». * sourire, se relève doucement *. J’espère que mon histoire vous aura un minimum touché… * s’incline et prends ses paquets de copie a corriger sur les parties théoriques. *   
   
    
   
Merci pour m’avoir accorder un peu de votre temps. A très bientôt…soyez a l’heure au prochain cours ! è_é   
   
    
   
    
   
*-*-*-*
    
   
 

Avis sur le forum: J’aime beaucoup…beaucoup, beaucoup !
Précision sur votre manière de jouer: Je serais actif au possible, comme nous le permet notre vie réelle.

[[u] J:[/u] J'ai corrigé quelques fautes * merci a internet*, mais il en reste j'en doute pas ^^" Donc désolé ]
   

_________________

°oO° Sous Directeur °Oo°



Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 20 Jan - 18:33 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Camus Yondaime
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2009
Messages: 77
Localisation: Dans un coin entrain de dragué

MessagePosté le: Mar 20 Jan - 19:14 (2009)    Sujet du message: Edwardo Léon Répondre en citant

Bonjour le nouveau *clin d'œil*

Fiche Validée

Bon Rp à toi

 
 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:40 (2018)    Sujet du message: Edwardo Léon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Slave Education Index du Forum -> Hors Rp -> Archives Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com